Projet : "D'où je viens"

Pendant ma sabbatique de l'année dernière (retour aux études en Arts Visuels) j'ai réalisé un projet dans mon cours de dessin où je dessinais au fil, à la machine à coudre. Disons que je n'avais pas vraiment le choix, mon dessin au crayon était disons...pas à la hauteur et ma prof de dessin qui connaissait mon aisance à la machine à coudre m'a donné carte blanche en me disant:" Dessine avec ta machine à coudre" . Ce qui a été le début de l'idée de ce projet dont j'ai commencé la production depuis peu.

"D’où je viens » est un projet longuement mûri où je voulais épurer la technique au profit du sujet pour ne laisser que l’essentiel du dialogue. Celui-ci est relié à une recherche identitaire par le biais de vieilles photos de famille abandonnées dans des cartons ou des albums et bien souvent sans annotations. Qui étaient-ils ? Quels liens avaient-ils avec nous? Je me questionne sur la courte mémoire que nous avons de nos disparus.

Artiste textile grandement influencée par les techniques traditionnelles des métiers d’arts, j’utilise de vielles photos de famille pour créer des silhouettes de papier (feuilles de papier provenant de pages de vieux livres) et de tissus recyclés, cousues sur une toile de coton et ou de lin et montées sur cadre ou sur un grand panneau de coton. Les silhouettes n’ont pas de visages mais de par leur posture nous avons une bonne idée de la situation photographiée. Sans visages, elles permettent à tous de s’identifier à ces époques révolues où les photos étaient prises surtout lors de réunions de familles et aux événements importants de la vie en société.

Au final "D'où je viens" est un questionnement non seulement sur notre identité mais également sur nos racines québécoises. J'entre donc dans mon atelier avec ce formidable projet pour passer l'hiver.